Vous allez comprendre pourquoi nous avons un sacré caractère !

Fort Napoléon des Saintes.

Le Fort Napoléon appelé à l’origine FORT LOUIS entre comme élément principal et essentiel avec le Fort Joséphine dans le système défensif proposé en 1856 par HAMELIN, Ministre de la marine et des colonies.

En effet, sur le morne Mire, le gouvernement de Louis XVI fait ériger en 1777 le Fort Louis qui sera achevé en 1779.

Il s’agit pour l’essentiel d’une enceinte de maçonnerie en mortier de terre grasse, pauvre en armement. Le Fort Louis n’était en somme qu’une grosse batterie.

Vers 1805, le Fort Louis devient le Fort Napoléon.

Le Fort Napoléon qui a conservé le nom attribué en 1805, a été édifié en deux temps, de 1845 à 1849, puis de 1857 à 1867.

Le Fort est un ouvrage édifié selon les principes de VAUBAN, c’est-à-dire qu’il épouse l’assiette du terrain et propose comme élément principal de défense un front bastionné.

Le Fort napoléon n’a jamais été utilisé à des fins militaires. Le Fort ferme ses portes au moment du départ de la garnison (1889) et du retrait de la compagnie de discipline (1890).

Entre 1940 et 1942, le Fort Napoléon revit sous les ordres du Capitaine SABINE.

SORIN, Gouverneur de la Guadeloupe, y fait interner une centaine d’italiens vivant en Guadeloupe et parmi eux Paul VALENTINO.

Le Fort Napoléon a été classé parmi les monuments historiques par arrêté ministériel du 15 décembre 1997.

Retour en haut
Retour