drapeau grece

Tout savoir sur le drapeau de la Grèce

Depuis mon enfance, j’ai toujours voué une fascination spontanée pour les drapeaux du monde. Je suppose que l’attrait des couleurs et des formes a attiré mon attention et j’ai toujours cherché à étudier leur histoire et comprendre leur signification et leur symbolique. Dans ce post, j’ai choisi de vous parler du drapeau d’un pays que j’affectionne particulièrement : la Grèce

Le drapeau grec se compose de neuf bandes horizontales bleues alternant avec du blanc, et d’une croix blanche sur fond bleu dans le coin supérieur gauche. Vous pouvez le voir fièrement arboré partout dans le pays : sur les bâtiments, les espaces publics, les navires, et même sur les balcons privés.

Poursuivez la lecture pour tout savoir sur le drapeau de la Grèce.

Grèce antique – Drapeaux, symboles et couleurs

Pour commencer, revenons à la Grèce antique. Comme vous le savez probablement, la notion de « pays » à cette époque n’avait rien à voir avec ce que nous connaissons aujourd’hui. Pourtant, le concept de drapeau et de symbole est vieux de plusieurs millénaires, même si ses origines exactes restent inconnues.

Les Grecs anciens gravaient des symboles, des lettres et des animaux sur des objets tels que des armes, des boucliers et des mâts de navires. Un symbole largement utilisé à cette époque était le swastika, qui est devenu plus connu au cours du 20e siècle.

Il semble que de grands drapeaux rouges en tissu aient été introduits à l’époque d’Alexandre. Ils étaient attachés aux longues lances utilisées par les Macédoniens, appelées Sarisa, et servaient à signaler le début ou la fin d’une bataille. Au cours des siècles suivants, ces drapeaux ont coexisté avec les drapeaux romains, qui représentaient un aigle doré sur un fond noir.

drapeau grece
Monument de la Grèce antique

Les drapeaux pendant la Grèce byzantine et ottomane

À l’époque byzantine et médiévale, les drapeaux sont devenus monnaie courante dans toute l’Europe.

Les empereurs, les nobles, les seigneurs et autres dirigeants les utilisaient souvent pour indiquer les frontières de leur royaume. Les drapeaux étaient également populaires sur les champs de bataille.

En 1453, Constantinople est prise par l’Empire ottoman. C’est le début d’une nouvelle ère, où le concept d’ethnie grecque devient important. Le symbole de l’aigle, qui avait été repris de l’époque romaine, apparaît sur la plupart des drapeaux de l’époque. En outre, un nouveau symbole, la croix, a été introduit, souvent accompagné de la représentation d’un saint chrétien.

Si le rouge reste la couleur préférée, d’autres nuances sont utilisées, notamment le blanc, le bleu et le noir.

Le drapeau de la Grèce pendant la révolution grecque

L’année 1821 a marqué le début de la guerre d’indépendance grecque contre l’Empire ottoman.

Au cours des décennies précédentes, de nombreux drapeaux et symboles régionaux ont été utilisés. Chaque chef local et chaque chef de tribu proposait sa propre version du drapeau. Comme il n’y avait pas de gestion centrale de la Révolution, cela a continué.

Les chefs locaux ont conçu les drapeaux régionaux en fonction de leurs préférences personnelles, de leurs connaissances historiques, de leur attachement religieux et de bien d’autres facteurs. Néanmoins, il existait plusieurs caractéristiques communes.

Symboles et couleurs utilisés pendant la Révolution

L’élément le plus récurrent sur les drapeaux régionaux était la croix, symbole du christianisme grec orthodoxe. Elle indiquait la révérence religieuse et s’opposait au croissant de lune ottoman. 

Plusieurs autres symboles ont été utilisés à cette époque, comme le hibou (sagesse), l’aigle (liberté), le phénix (régénération), le serpent (connaissance), l’ancre (persévérance) et la couronne de laurier.

Les couleurs les plus dominantes de ces drapeaux locaux étaient le blanc (liberté / fraternité), le rouge (sang / patriotisme) et le noir (sacrifice / mort). Le jaune et diverses nuances de bleu étaient également courants.

En outre, certaines phrases étaient souvent citées sur les drapeaux grecs de l’époque. La devise la plus fréquemment utilisée était « La liberté ou la mort« . Si vous savez lire le grec, il s’agit de « Ελευθερία ή Θάνατος », ce qui donne : Elefthería í thánatos. Aujourd’hui encore, vous pouvez apercevoir cette fameuse devise un peu partout, si vous vous rendez en Grèce.

Le drapeau national devient bleu et blanc

Le premier drapeau bleu et blanc de la Grèce est apparu en 1807, sur l’île de Skiathos. Il s’agissait d’une simple croix blanche sur un carré bleu.

En 1822, un an après le début de la Révolution, la première Constitution de la Grèce a été adoptée. Elle comprenait quelques paragraphes sur le drapeau national. 

Pour la première fois, il a été officiellement décidé que les couleurs du drapeau Grec seraient le blanc et le bleu.

Que représentent les couleurs bleue et blanche ?

drapeau grece
Monument grec avec la couleur bleue

Selon une théorie, ces deux couleurs symbolisent la mer Égée bleue et les vagues blanches. D’autres associent la couleur blanche à la pureté, et la couleur bleue au Dieu du ciel, qui a aidé la Grèce à vaincre l’Empire ottoman.

Une chose est sûre cependant. Certaines couleurs, comme le rouge et le vert, n’ont pas été privilégiées, car elles évoquent des souvenirs de l’Empire ottoman et de l’Islam.

Le dessin le plus courant du drapeau grec de l’époque était un simple fond bleu avec une croix blanche, le divisant en quatre rectangles égaux.

Plusieurs versions du drapeau grec sont apparues dans les décennies qui ont suivi la Révolution. Différents drapeaux ont été utilisés pour l’armée, la marine et les bâtiments publics. La plupart d’entre eux arboraient les couleurs blanche et bleue et la croix. D’autres éléments étaient souvent inclus, comme la couronne royale ou une représentation de saint Georges.

Le drapeau national officiel de la Grèce n’a que quelques décennies !

Aussi incroyable que cela puisse paraître, le drapeau grec que nous connaissons tous aujourd’hui n’a été officiellement adopté que le 22 décembre 1978.

Selon la théorie, les neuf bandes horizontales représentent les neuf syllabes de la phrase « La liberté ou la mort » (Ε-ΛΕΥ-ΘΕ-ΡΙΑ Η ΘΑ-ΝΑ-ΤΟΣ). 

Certains s’accordent à dire que les neuf bandes représentent les neuf muses. Ces déesses étaient les filles de Zeus, le roi des 12 dieux de la mythologie grecque antique.

Enfin, selon un autre point de vue, les neuf rayures parallèles symbolisent les vagues blanches et bleues de la mer Égée

Les photos du drapeau grec sur un ferry, juste à côté de la mer Égée, font partie des images les plus typiques de la Grèce ! J’en ai pris beaucoup moi-même lorsque j’ai fait le tour des îles grecques.

Faits intéressants sur le drapeau grec

Comme vous le voyez, l’ histoire du drapeau grec est assez fascinante. Pour terminer cet article en beauté, je vous fais découvrir quelques autres faits intéressants sur le sujet :

  • Le drapeau grec ne peut être fabriqué que dans huit tailles spécifiques, bien que les proportions hauteur-largeur soient toujours de 2:3. On trouve un drapeau d’Athènes incroyablement grand à l’intérieur de l’Acropole, mesurant 6,5 x 4,3 mètres !
  • Il est surprenant de constater qu’aucun ton précis de bleu n’est mentionné dans les spécifications du drapeau. Une nuance profonde de bleu est sous-entendue, le « bleu » étant défini comme la couleur de la mer calme ou du ciel sans nuage.
  • Le drapeau reste hissé de 8 heures au coucher du soleil dans les bâtiments publics tels que le Parlement grec, les ministères, les ambassades et les écoles. Il est également utilisé dans les casernes de l’armée, les navires de la marine et les ferries commerciaux. Pendant certains jours fériés, le drapeau peut rester hissé pendant la nuit.
  • Le drapeau de la Grèce ne peut pas être utilisé à des fins commerciales ou publicitaires, ni comme bannière pour un syndicat, une association ou une organisation.
  • Un drapeau grec qui a été usé ne doit pas être mis à la poubelle. Au lieu de cela, il doit être détruit, de préférence par un feu cérémoniel.
  • Toute personne qui enlève, détruit, dégrade ou souille le drapeau officiel est passible d’une peine de prison pouvant aller jusqu’à deux ans, ou d’une amende.
  • Enfin, une autre anecdote ! Depuis 1928, lors des Jeux olympiques, la Grèce est toujours en tête de la cérémonie d’ouverture, connue sous le nom de « parade des nations ». Lors des Jeux olympiques de 2004, qui se sont déroulés à Athènes, le drapeau a pris la tête du défilé, et l’équipe nationale grecque a défilé en dernier.

J’espère que cet article vous a plu et qu’il vous a apporté un éclairage sur les origines et la symbolique du beau drapeau bleu et blanc.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour haut de page